Et si le bonheur existait vraiment !

Il serait sourire lorsque deux regards se croiseraient.
Il serait candide face aux présentations de fausses vérités.
Il serait confiance lorsque deux mains se seront serrées.
Il veillera à ne jamais refermer ma porte une fois qu’il l’aura franchie.