Téa culpa ? C’est plus facile, non ?

On ne sert pas un gâteau à des invités sans avoir fini de le préparer, le gouter, le présenter et même si ce dernier n’est pas en rapport avec les espérances attendues du pâtissier-créateur, sachons faire la part des choses et bien en répartir les responsabilités. Bon appétit !