Pour la parité à part entière, du latin classique, par, pareil.

Il ne peut y avoir de parité entre homme et femme puisqu’ils sont « êtres humains » à part entière.

Or si ces deux catégories sont dotées de poitrines plus ou moins volumineuses, il parait que les femmes ont le nez assez fin et, qu’avec cet attribut spécifique, ressentent mieux les choses.

Pas les hommes ?

Et si ces deux catégories sont également dotées d’assises plus ou moins confortables, Il parait que les hommes ont bien les choses mais, avec cet attribut spécifique, dressent les voiles de manière « machovélique » !

Pas les femmes ?

Bien que les qualités soient différentes entre les unes et les autres, je vous confirme ma classification dans la catégorie des zombies, car je retrouve en moi les qualités des deux modèles d’êtres humains précités, mais sans aucun de leurs défauts.

Bon, le Jura a retrouvé son blanc manteau synonyme de pureté et j’en ai besoin.

Je m’en vais de ces raquettes m’élever un peu au-delà de mes idées qui, elles, ne sont pas blanches en ce moment.

Et comme je ne suis encore pas prêt à m’immoler par le feu, je préfère me rafraichir, en amont !

Agie, 2016-11-12