Réflexion sur l’itinérance d’un voyage

Considérant la surdose de sagesse engrenée durant mon récent voyage, aujourd’hui, il me semble plus adapté à mon état d’esprit d’oser m’exprimer sur certains sujets pour lesquels je ne m’étais point permis de commentaires jusqu’à ce jour.

Vous m’en voyez désolé par avance. Néanmoins, je m’autorise en préambule l’observation suivante :

« Durant mon prochain voyage et dans les éditos qui en découleront, toute éventuelle ressemblance avec un cannibale que vous connaitriez, ou bien une autre espèce dotée d’antenne ou se proclamant télépathe, serait une pure coïncidence dont vous ne serez que le témoin a priori ressenti comme une bonne taupe, voilà, voilà ».

Agie, 2016-10-19