Le talon d’Achille en mutation

Quand le silence déposera sur mes lèvres les maux qui ne font plus souffrir et lorsque sans bruit ma plume crissera sur plages d’or à l’encre d’émeraude . . . alors . . .

Quand la forêt hébergera pour suite et fin une chaine de blancs cailloux et lorsque noire crémence immondera Maitre Renard en phase d’alexandrin . . . alors . . .

Quand fragilité guerrière santiaguera fausses cuirasses en talonnant au pas de Troie et lorsque détours aux creux chemins joueront des tours aux avalanches . . .

Alors sera muté ce fragile talon d’Achille en gigantesque talent d’Agie.

Agie, 2016-09-22