Je veux ma médaille moi !

Poviru Leon , tu u saxofona U avvicinà à voi a vostra tomba !

Ma pov Léon, tu dois te retourner dans ta Dôme !

Que sont devenus tes légions de l’honneur, aujourd’hui quadriement portées entre autres par de talentueux descendants indirects de celle qui t’incarcéra telle une bottle à l’amer, à une distance assez lointaine afin de conserver la suprémacy de son ilot.

Mais, je veux ma médaille, moi !

  • Etant victime de la vie que vous m’avez imposée avant la déposition de mon tablier,

Je veux ma médaille, moi !

  • Etant victime de tous ces espaces de vies que vous m’avez remplis afin de me les faire vider à en trouver l’équi-prisonnier,

Je veux ma médaille, moi !

  • Etant victime de votre ignoble mathématication qui m’a endormi le cerveau à la méthode couette en me faisant écrire sans les posséder des chiffres et des chiffres sur des carnets de notes et des carnets de chèques,

Je veux ma médaille, moi !

  • Etant victime de ce que je viens d’entendre sur la création d’une nouvelle médaille qui sera attribuée, à leurs demandes, aux victimes d’actes terroristes,

Je veux ma médaille, moi !

  • Etant victime du silence que vous m’imposez en m’autorisant l’avoine mais pas le son,

Je veux la médaille du mutisme, moi !

Allez, ne fait pas le moine Claude et dis-moi ce que tu en penses ?

Agie, 2016-09-19