La sagesse ouvre les portes aux plaisirs de la nuit

Lorsque l’on ne sait plus que dire en réponse à ce que l’on voit, la sagesse ouvre les portes de ce que l’on n’a pas vu.

Quand la violence se fait écho du projectile reçu, la sagesse ouvre les portes vers le tamis qui trouvera le gabarit adapté à la réponse.

Lorsque le temps ne martèle plus les visages faisant état des rides par leurs soucis, la sagesse ouvre les portes du sourire qui les adoucira et les rendra belles.

Quand le silence deviendra la seule réponse à la vie, la sagesse ouvrira les portes aux plaisirs de la longue nuit.

Agie, 25 aout 2016