De Lafontaine à Ronsard, il n’y a pas trop d’écarts.

Vous devriez prendre le temps d’observer vos colocataires ?

Comment ça, vous ne les connaissez pas ?

Ce sont pourtant vos voisins directs !

Ah oui, pour celles et ceux qui ne les ont pas encore repérés, je vais vous aider à le faire en les décrivant et vous verrez, c’est assez simple.

A la base, ils nous ressemblent beaucoup même s’il nous est parfois difficile de le reconnaitre.

Par exemple, regardez la cigale et la fourmi, l’âne et le chien, l’aigle, la laie, la chatte, sans oublier le porc, l’hippo, le connard …

Ainsi entre beaux-arts et bazar on s’étoile de fard, entre Gainsbourg et Gainsbarre il y a talent et paillard, entre courage et trouillard, on est souvent braillard surtout lorsque l’on a quelques dollars.

Alors le corbeau et le renard, la tortue et le guépard, le congre et le homard, ce sera pour la soif … mais sans la poire.

Agie, 2016-08-20