Poésie pour le plaisir d’y penser

J’ai reposé mon âme sur un lit de bruyères à regarder l’aurore s’embrumer sur la mer